"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

dimanche 26 avril 2009

David Gilmour "Shine On You Crazy Diamond" Opening Solo

Travis - Sing

ASPHODELES EN FLEUR

Asphodèles en Sardaigne
Notre voyage en Sardaigne a été illuminé par les asphodèles en fleur. Je me souvenais que Victor Hugo avait écrit sur les asphodèles. Une rapide recherche sur Internet m'a permis de retrouver ses vers et aussi de découvrir un poète (Jean Moréas) que je ne connaissais pas.
"Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèle
"Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala
"L'ombre était nuptiale, auguste et solennelle."
Victor Hugo : La Légende des siècles (1859)

"A l'heure où la Grande Ourse décline;
"Et tu porteras - car je le veux -
"Parmi les bandeaux de tes cheveux
"La fleur nommée asphodèle."

Jean Moréas : Le Pèlerin passionné (1891)

"Tes yeux regarderont mes yeux,
"Et vacillera tout ton être,
"Comme la mythique rocher
"Vacillait, dit-on, au touche
"De la fleur nommée asphodèle
Jean Moréas : Le pèlerin passionné (1891)

Jim Kerr des Simple Minds réagit suite au vote de l'Hadopi

samedi 25 avril 2009


Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793


Art 35 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."


samedi 18 avril 2009

LE SLAM ENTRE SUR "AUDELADESREVES"


Je vous invite à découvrir sur mon blog Grand Corps Malade (de son vrai nom Fabien Marsaud), un slameur de 32 ans, blessé à la colonne vertébrale lors d'un accident en 1997. J'avais déjà entendu ce chanteur et j'avais apprécié sa voix et la qualité de ses textes. Depuis, comme j'ai découvert le slam au collège lors d'un stage animé par Julien Delmaire, (voir le blog du CDI du Collège Le Portalet : http://cdi-portalet.blogspot.com/) j'ai encore davantage apprécié ce mode d'expression poétique dont ma formation et mon parcours intellectuel m'avaient tenu éloigné jusque là. Sur la bio de GCM : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Corps_Malade

En outre (j'ai vérifié !), GCM n'a pas signé la pétition Hadopi.

Grand Corps Malade - Du Côté Chance (Clip Officiel!)

LA LOI "HADOPI" SUITE

Fresque d'Orgosolo (Sardaigne) prise par R. Comte
La loi "Hadopi" repassera devant le parlement début mai. Cette loi est inique et antidémocratique. La pétition "pro-Hadopi" publiée par le Minstère de la Culture est extrêmement criticable et critiquée. Beaucoup de signatures qui y figurent sont celles de salariés, d'administrateurs de la SACEM, de la SNEP, etc. ou de parfaits inconnus. Certains artistes y figurant ont annoncé qu'ils ne l'avaient jamais signée. Pour comprendre quelque chose à ce casse-tête, allez sur le site http://www.laquadrature.net/wiki/Contre_hadopi


Personnellement, je maintiens mes positions et je ne changerai rien à celles-ci tant qu'on n'y verra pas plus clair (retirer de mon blog tous les artistes qui ont signé cette pétition). Je le regrette beaucoup pour certains car je les aime et aime les chansons et les textes que j'avais mis sur ce blog.


D'un autre côté, cela me permettra aussi de me renouveler et de rechercher des talents et des interprètes que je ne connaissais pas et ainsi de vous les faire découvrir.



Des artistes ont signé un manifeste anti-Hadopi : Dans une tribune de Libération plusieurs artistes ont dit qu’ils jugeaient la loi Hadopi complètement répressive et en décalage avec son temps. Parmi ces artistes on compte des cinéastes (Chantal Ackerman, Jean-Pierre Limosin…) des acteurs (Catherine Deneuve, Chiara Mastroiani, Victoria Abril, Clotilde Hesme…) et des producteurs (Paulo Branco). Le contenu est très explicite, en voici un extrait.


"Alors que le Parlement européen vient, pour la troisième fois en quelques mois et à la quasi-unanimité, de qualifier l’accès à Internet de droit fondamental, alors qu’aux Etats-Unis le modèle de riposte « graduée » se fissure et que le reste du monde met l’accent sur la poursuite de ceux qui font commerce du piratage, le gouvernement français s’obstine à voir dans les utilisateurs, dans les spectateurs, des enfants immatures à l’origine de tous les maux de l’industrie ­cinématographique.

Démagogique, techniquement inappli­cable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive, cette loi est aussi un rendez-vous manqué. Ne prévoyant aucune forme de rétribution nouvelle pour les ayants droit, la loi Création et Internet ne s’adresse ni au cinéma dans sa diversité, ni aux spectateurs. Ne constituant qu’une ultime et vaine tentative d’éradiquer le piratage par la sanction, sans se soucier de créer une offre de téléchargement légale, abordable et ouverte sur Internet, elle ne répond à aucun des défis aujourd’hui posés par les nouvelles technologies, alors même qu’une réaction créative et forte de l’industrie cinématographique et des autorités de tutelle dans leur ensemble s’imposait." http://www.ecrans.fr/Lettre-ouverte-aux-spectateurs,6877.html

Source : http://fandart.com/2009/04/07/des-artistes-se-levent-contre-hadopi/

mercredi 15 avril 2009

CORNELIA FUNKE : "COEUR D'ENCRE"

Cornelia Funke, allemande d'origine, est l'auteur du bestseller de Fantasy "Coeur d'encre" (Inkheart), récemment porté à l'écran. Je l'ai découverte par le film, que j'ai beaucoup aimé et je me suis procuré le livre.

Maggie, douze ans, vit seule avec son père Mo (Mortimer) - joué par Brendan Frazer. Comme lui, elle a une passion pur les livres. Mais Mo, bien qu'il adore sa fille, a toujours refusé de lui lire une histoire à haute voix. C'est que Mo a un don, à la fois merveilleux et terrifiant, celui de donner vie aux personnages des romans qu'il lit. Or, tous ces personnages ne sont pas "gentils" ni fréquentables. En outre, ce "don" a coûté à Mo la disparition de sa femme, qui, alors que Maggie n'avait que 3 ans, a "basculé" dans un des livres qu'il lisait alors, "Coeur d'encre" (Inkheart). En contrepartie de la disparition de la mère de Maggie, des personnages imaginaires, le méchant Capricorne, a fait irrruption dans notre monde et compte bien y rester. Alor qu'un autre personnage, attachant et ambigu, le jongleur de feu "Doigt de poussière", tente, lui, d'y retourner... Depuis, Mo ne lit plus à haute voix d'histoire à sa fille et il passe son temps à fuir les personnages imaginaires qui il a involontairement "créés"...

Le livre fait constamment référence aux classiques de la littérature fantastique pour la jeunesse, de Grimm à Perrault en passant par Stevenson, James Barrie (Peter Pan), Kenneth Grahame (The wind in the willows), C.S. Lewis (Le lion, la sorcière blanche e l'armoire magique), etc. tous ces auteurs dont j'ai parlé ou je parlerai un jour car ils font partie de mon imaginaire comme de celui de millions d'enfants et d'adultes de par le monde.

Un très beau film, en grande partie tourné dans les paysages naturels et montagneux de l'Italie du nord que je vous recommande.

Voir la bande annonce sur : http://www.coeur-d-encre-le-film.com/

INDOCHINE : "J'AI DEMANDE A LA LUNE" (Paroles)

J'ai demandé à la lune

Chanson : Indochine -
Paroles : Indochine
Musique : Indochine
Album : Paradize
Maison de production : Sony / Columbia

J’ai demandé à la lune
Et le soleil ne le sait pas
Je lui ai montré mes brûlures
Et la lune s’est moquée de moi
Et comme le ciel n’avait pas fière allure
Et que je ne guérissais pas
Je me suis dit quelle infortune
Et la lune s’est moquée de moi
J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle m’a dit “j’ai pas l’habitude
De m’occuper des cas comme ça
“Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que c’était juste une aventure
Et que ça ne durerait pas
Je n’ai pas grand chose à te dire
Et pas grand chose pour te faire rire
Car j’imagine toujours le pire
Et le meilleur me fait souffrir
J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle m’a dit “j’ai pas l’habitude
De m’occuper des cas comme ça
“Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que c’était juste une aventure
Et que ça ne durerait pas

Merci à : http://www.tv5.org/TV5Site/musique/paroles-1-jai_demande_a_la_lune.htm

Indochine - J'Ai Demandé A La Lune

NICOLA SIRKIS/INDOCHINE :"J'AI DEMANDE A LA LUNE"

Mille excuses Nicola SIRKIS et à Indochine de les avoir retirés de ce blog. J'avais lu leurs noms sur la pétition "pro-Hadopi" mais, ayant lu, depuis, qu'ils contestaient l'utilisation de leur signature (voir à ce sujet mon post précédent), je remets la magnifique vidéo de "J'ai demandé à la lune" en ligne.

mardi 14 avril 2009

NEIL GAIMAN : "STARDUST"

Le film "Stardust" tiré du roman de Neil Gaiman


J'ai déjà parlé ici plusieurs fois de Neil GAIMAN, que j'ai découvert il y a un an par la lecture de "Neverwhere" (voir mes posts des 21/12/08 et 10/05/08), extraordinaire roman fantastique se déroulant dans un Londres souterrain imaginaire... C'est Elodie Blanc qui m'a parlé de "Stardust" et m'en a conseillé l lecture. J'ai profité de mon dernier voyage à Londres pour l'acheter et j'en a commencé la lecture peu avant de partir pour la Sardaigne. Je viens de le terminer. C'est un livre magnifique ou plutôt "magique", beaucoup moins noir que Neverwhere, Anansi boys ou American gods. Beaucoup plus facile à lire aussi... Le jeune héros, Tristran, traverse le "Mur" (the Wall) qui sépare son village, un village anglais du XIXe siècle du monde de Faerie pour aller y chercher une étoile filante qu'il a imprudemment promis de rapporter à sa bien aimée. Lorsqu'il quitte son village, c'est un adolescent romantique qui part. C'est un homme blessé et changé, mais à l'âme encore plus fraîche qui reviendra et choisira pour toujours de vivre de "l'autre côté du mur", dans le monde qui est finalement le sien. Personnellement, cela m'évoque beaucoup de choses : l'autre côté du mur, c'est l'autre côté du miroir mais aussi l'autre côté du rêve... Nous ne sommes pas loins non plus de l'Arrière pays d'Yves Bonnefoi.

Un film a été tiré de ce roman, beaucoup plus court et accessible (et aussi beaucoup moins noir) que les autres livres de Gaiman (Neverwhere, Anansi Boys ou American gods) que j'ai lus.

Sur le royaume de Faerie, j'y ai relevé cette phrase :

"A question like 'How big is Faerie ?' does not admit a simple answer.

"Faerie, after all, is not one land, one principality or dominion. Maps of Faerie are unreliable, and may not be depended upon."

Ce qui signifie à peu près :

"On ne peut répondre à la question "Quelle est la taille du pays de Faerie ?" d'une façon simple.

"Le pays de Faerie (le pays merveilleux), après tout, n'est pas une terre, une principauté, un domaine. Les cartes du pays merveilleux ne sont pas fiables, on ne peut compter dessus."

Le ton de l'ouvrage est donné. Si vous voulez rêver, je vous conseille sa lecture.
Une traduction française existe.

RETOUR DE SARDAIGNE

Nuraghe de Barumini
Je suis rentré de Sardaigne depuis quelques jours. J'y étais allé la première fois en 1979 pour accompagner mon ami Georges Naud, président de la Société géologique d'Ardèche qui préparait sa thèse de géologie. Je n'avais vu à l'époque que la région entre Muravera et la capitale, Cagliari, au sud de l'île. Ce qui m'avait décidé, c'était les "nuraghes", ces constructions cyclopéennes de l'âge du bronze et la civilisation qui en était à l'origine. Comme Malte a ses temples Tarxiens (de la même époque) et Minorque des "navetas", la Sardaigne possède plusieurs milliers de ces énigmatiques "nuraghes".

Bosa
Ce voyage nous a permis de traverser du Nord au Sud presque toute l'île et de faire de belles découvertes en compagnie d'un excellent guide, Pino. Dans l'immédiat, je vous présente quelques photos parmi les centaines prises.



Bien que le temps ne soit pas génial (sauf le dernier jour), le printemps était là et nous avons découvert une flore magnifique : la campagne était parsemée de milliers d'asphodèles en fleur, mais aussi de lavandes stoechas, et de toutes sortes d'endémismes botaniques dont certains nous étaient inconnus.








Asphodèle

Pancratium illyricum (lys de mer)

Peintures murales d'Orgosolo

Chênes-liège courbés par le vent (Gallura)

ADAM GREEN : JESSICA SIMPSON

Photo extraite de son blog http://www.adamgreen.net/

A défaut de chanteurs français, je vous présente aujourd'hui un chanteur américain de 28 ans, Adam GREEN, quej'ai entendu lors de mon séjour à Londres. Si vous voulez n savoir plus sur lui, connectez vous à : http://fr.wikipedia.org/wiki/Adam_Green


Jessica Simpson. Adam Green.

dimanche 12 avril 2009

LA LOI "HADOPI" PROVISOIREMENT REJETEE !

Votez contre la loi Hadopi !


La loi "Hadopi" que je dénonçais dans mon post du 01/04/2009 a été rejetée jeudi dernier par l'Assemblée nationale http://eco.rue89.com/2009/04/09/lassemblee-rejette-hadopi-le-gouvernement-fait-revoter mais nous ne sommes pas quittes pour autant car la gouvernement va faire le foring pour la faire passer. Cette nouvelle lo, jugée anticonstitutionnelle par beaucoup, critiquée par toute la gauche et par une partie de la majorité, est - je l'ai dit ici - liberticide et s'ajoute aux nombreuses mesures en tout genre que fait voter ou tente de faire voter ce gouvernement.
Outre ses dangers pour la liberté des internautes, la manière dont s'est déroulée cette affaire pose de nombreux autres problèmes :
- absentéisme inacceptable des représentants du peuple (15 voix pour sur 21 contre - où étaient donc passés les 540 députés absents ? -)
- la pétition des artistes qui auraient signé en faveur de cette loi et publiée pa le site commun du Ministère de la Culture et de la Sacem http://www.jaimelesartistes.fr/ (on ne recule devant aucun ridicule !) comporte des "erreurs". Nicola SIRKIS, leader du groupe Indochine, dément formellement l'avoir signée... : "Contrairement à ce qui est annoncé sur certains sites (j'aimelesartistes) soutenant la loi Hadopi, Nicola Sirkis et Indochine ne soutiennent en rien cette loi et n'ont signé aucune pétition la défendant. La position du groupe et de Nicola a toujours été très claire sur ce sujet." Il a demandé que son nom soit retiré de la liste [Voir le site officiel d'Indochine : http://www.indo.fr/... et il n'est pas le seul ! Or Christine ALBANEL, le ministre de la culture et de la communication a largement diffusé cette liste auprès des députés et l'a utilisée dans son discours pour défendre son projet de loi pour les convaincre d'adopter ce texte ! En justice, cela s'appelle "faux et usage de faux".
Par contre, j'ai vérifié dans la liste des signataires (si toutefois, comme Nicola Sirkis, ils ne démentent pas l'avoir signée !!!), figurent bien :

- Calogero
- Françoise Hardy

Vous pouvez vérifier vous-même en vous rendant sur le document en question : http://www.indo.fr/
Si l'un de vos artistes préférés y figure, je vous invite à faire comme moi et à le retirer de votre blog.
Je vous invite aussi à être vigilant car le combat n'est pas gagné pour autant car le gouvernement compte faire revoter les deux assemblées avant la fin du mois. Alors, signez massivement la pétition CONTRE LA LOI HADOPI mise en place par le site SVM (à ce jour, la pétition atteint pratiquement les 50 000 signatures) :

Une citation de Jacques ATTALI, qui qualife cette loi de "Ridicule et scandaleuse" sur le blog de l'Express, résume bien la situation :
"A la fin du 18e siècle, les lois sur les droits d’auteurs ont été écrites pour protéger les créateurs contre les marchands. Au milieu du 19e siècle, telle fut aussi la raison d’être des premières sociétés d’auteurs. Voilà qu’on prétend les utiliser pour protéger les marchands contre les créateurs! Pire même, voilà qu’on prétend transformer les artistes en une avant-garde d’une police de l’Internet où sombrerait la démocratie." http://blogs.lexpress.fr/attali/2009/03/une-loi-scandaleuse-et-ridicul.php

jeudi 2 avril 2009

4 Jahreszeiten (Antonio Vivaldi) (4) Winter Four Seasons

Pour me faire pardonner d'avoir retiré plusieurs artistes de mon blog parce qu'ils soutiennent la loi "Hadopi", voici L'hiver de Vivaldi.

mercredi 1 avril 2009

LA POESIE AU THEATRE DE PRIVAS


(Texte de Jean-Pierre Siméon)

Au Théâtre de Privas, on peut s'asseoir en toute liberté sur un "fauteuil poétique"...

LA LOI "HADOPI" UNE LOI LIBERTICIDE DE PLUS !

Folon : "Oui à la liberté"

Notre société est de plus en plus répressive. Depuis longtemps, la SACEM se remplit les poches et cela ne lui suffit pas. Le grand public ne le sait pas mais, par le biais de deux filiales aux sigles improbables, elle taxe aussi les supports vierges, que vous les utilisiez légalement (pour enregistrer vos propres documents, vos films familiaux, vos photos ou les compilations de vos propres disques sur lesquels vous avez, en les achetant, déjà payé des droits considérables...) ou illégalement (en téléchargeant, par exemple). Le droit d'auteur n'est pas contestable sauf quand on le met en avant pour camoufler une politique de privilèges éhontés et encore augmenter des bénéfices qui sont indécents (mais on finit par devenir habitué à l'indécence !) Cette mainmise de la SACEM et des industriels du disque ou de l'imageest contestée au plus haut niveau evant la Cour Européenne Cela n'empêche pas le gouvernement français qui nous donne tous les jours des raisons de s'inquiéter davantage des atteintes portées aux libertés publiques, de proposer au parlement une nouvelle loi (une de plus !) dite Hadopi (quel mot charmant) ou encor "Crétion et Internet", à l'initiative de la Sacem...
Plus de 57 artistes ont tenu a apporter leur soutien à cette nouvelle loi. Voici leurs noms : Étienne Daho, Christophe Maé, Kery James, Sinik, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman, Jenifer, Stanislas, Raphaël, M Pokora, Keren Ann, Thomas Dutronc, Eddy Mitchell, Isabelle Boulay, Maxime Le Forestier, Martin Solveig, Marc Lavoine, Calogero, Gérard Darmon, Pascal Obispo, Jacob Devarrieux, Elie Seimoun, Alain Bashung, Bernard Lavilliers, Rachid Taha, Bob Sinclar, Psy4delarime, Abd Al Malik, Anis, André Manoukian, Charles Aznavour, Alain Souchon, Mademoiselle K, Soprano, Arthur H, BB Brunes, Liane Foly, Emmanuelle Seigner, Ridan, Renan Luce, Zita Swoon, Johnny Hallyday, Empyr, Kenza Farah, Shine, Camaro, Diam's, Renaud, Romane Cerda, Cali et la Grande Sophie.
Parmi eux, il y en a pas mal que j'aime bien mais, puisqu'ils se sont laissé embarquer dans cette galère et tant qu'ils ne reviennent pas sur leur décision, je les supprimerai de mon blog. C 'est peut-être dérisoire mais c'est le moins que je puisse faire. Je ferai de même pur tous les "artistes" que j'aurais eu la bêtise de mettre sur ce blog et qui auraient eux aussi opté pour cette loi liberticide.
Il faut aussi savoir qu'aucun membre de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) ne siègera au sein de cette commission (http://www.pcworld.fr/actualite/aucun-membre-de-la-cnil-ne-siegera-au-sein-d-hadopi/65211/) et qu le Parlement européen est contre (http://www.pcworld.fr/actualite/le-parlement-europeen-est-contre-la-reforme-hadopi/64971/)