"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

lundi 18 mai 2009

BOOZ ET LES ANGES


Un frais parfum sortait des touffes d’asphodèle ;

Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala.

L’ombre était nuptiale, auguste et solennelle ;

Les anges y volaient sans doute obscurément,

Car on voyait passer dans la nuit, par moment,

Quelque chose de bleu qui paraissait une aile.

La respiration de Booz qui dormait

Se mêlait au bruit sourd des ruisseaux sur la mousse.

On était dans le mois où la nature était douce,

Les collines ayant des lys sur leur sommet.

Ruth songeait et Booz dormait ; l’herbe était noire ;

Les grelots des troupeaux palpitaient vaguement ;

Une immense bonté tombait du firmament :

C’était l’heure tranquille où les lions vont boire.


Victor HUGO : "Booz endormi"

TWILIGHT : UNE B.O SUPERBE !

Edward jouant du piano dans la maison de la forêt

La vidéo et la musique précédente est un enregistrement du "Clair de lune" de Debussy, une des nombreuses musiques formant la B.O du film Twilight. Dans la préface écrite par Stephenie Meyer en exergue du 2nd volume de sa tétralogie (que je suis en train de lire en anglais), l'auteur cite d'autres musiques qui l'ont inpirée pendant qu'elle écrivait. Parmi les musiciens cités, il y a aussi Elbow (le post en-dessous), Linkin Park, Paramore, etc. que, grâce à elle, je suis en train de découvrir...

Clair de Lune

Elbow - One Day Like This

dimanche 17 mai 2009

Dido - Here With Me

DIDO : "HERE WITH ME"


J'ai découvert la voix de Dido ave cette chanson qui servait de générique à la série de SF Roswell. La série était basée sur le mystère de Roswell et les héros en étaient trois jeunes d'origine extraterrestre adoptés par des humains et vivant incognito parmi eux dans la ville de Roswell au Nouveau-Mexique. J'ai bien aimé cette série et regrette qu'elle se soit arrêtée.

Paroles de "Here with me":

I didn't hear you leave
I wonder how am I still here
And I don't want to move a thing
It might change my memory
Oh I am what I am I do what I want
But I can't hide
And I won't go
I won't sleep
I can't breathe
Until you're resting here with me
And I won't leave
I can't hide
I cannot be
Until you're resting here with me
I don't want to call my friends
For they might wake me from this dream
And I can't leave this bed
Risk forgetting all that's been
Oh I am what I am I do what I want
But I can't hide
And I won't go
I won't sleep
I can't breathe
Until you're resting here with me
I won't leave
I can't hide
I cannot be
Until you're resting here
I won't go
And I won't sleep
And I can't breathe
Until you're resting here with me
And I won't leave
I can't hide
I cannot be
Until you're resting here with me
Oh I am what I am I do what I want
But I can't hide
And I won't go
I won't sleep
And I can't breathe
Until you're resting here with me
I won't leave
I can't hide
I cannot be
Until you're resting here
And I won't go
And I won't sleep
And I can't breathe
Until you're resting here with me
I won't leave
I can't hide
I cannot be
Until you're resting here with me
Thank's to : http://www.lyrics007.com/ for the lyrics !

Fool's Garden - Lemon Tree

dimanche 10 mai 2009

LINKIN PARK : "LEAVE OUT ALL THE REST"

Cette chanson figure dans la BO du film "Twilight". La musique joue un grand rôle dans ce film comme elle l'a joué, selon les propres termes de l'auteur Stephenie Meyer, dans l'écriture de la saga.

Paroles en anglais :

I dreamed I was missing
You were so scared
ut no one would listen
Cause no one else cared
After my dreaming
I woke with this fear
What am I leaving
When I'm done here
So if you're asking me
I want you to know
[Chorus]
When my time comes
Forget the wrong that I've done
Help me leave behind some
Reasons to be missed
And don't resent me
And when you're feeling empty
Keep me in your memory
Leave out all the rest
Leave out all the rest [End Chorus]
Don't be afraid
I've taken my beating
I've shared what I madeI'm strong on the surface
Not all the way through
I've never been perfect
But neither have you
So if you're asking me
I want you to know
[Chorus]
When my time comes
Forget the wrong that I've done
Help me leave behind some
Reasons to be missed
Don't resent me
And when you're feeling empty
Keep me in your memory
Leave out all the rest
Leave out all the rest [End Chorus]
Forgetting
All the hurt inside
You've learned to hide so well
Pretending
Someone else can come and save me from myselfI can't be who you are
[Chorus]
When my time comes
Forget the wrong that I've done
Help me leave behind some
Reasons to be missed
Don't resent me
And when you're feeling empty
Keep me in your memory
Leave out all the rest
Leave out all the rest
Forgetting
All the hurt inside
You've learned to hide so well
Pretending
Someone else can come and save me from myself
I can't be who you areI can't be who you are
[Thanks to DJ Deus (gtsujiuchi@sbcglobal.net) for these lyrics]
[Thanks to DJ Deus, joeofthegames@hotmail.com for correcting these lyrics]

NB : Je constate que de plus en plus de sites français sur lesquels on pouvait trouver les paroles de chansons ont fermé suite à la persécution dont ils sont victimes de la part des maisons de disques. Heureusement qu'Internet permet de trouver la même chose sur des sites étrangers. La France, "patrie des droits de l'homme" est sur une bien mauvaise pente actuellement. Il serait temps de renverser la vapeur si on veut éviter d'aller droit dans le gouffre.

mercredi 6 mai 2009

Any Other World - Mika | Live Paris | HD



Mika : "Any other world"


In any other world

You could tell the difference

And let it all unfurl

Into broken remembrance

Smile like you mean it

And let yourself let go

Cos its all in the hands

Of a bitter, bitter of man

Say goodbye to the world

You thought you lived in

Take a bow

Play the part

Of a lonely, lonely heart

Say goodbye to the world

You thought you lived in

To the world you thought you lived in

I try to live alone

But lonely is so lonely

So human as I am

I had to give up my defenses

So I smile and try to mean it

To make myself let go

Cos it's all in the hands

Of a bitter, bitter man

Say goodbye to the world

You thought you lived in

Take a bow

Play the part

Of a lonely, lonely heart

Say goodbye to the world

You thought you lived in

To the world you thought you lived in


Cos it's all in the hands

Of a bitter, bitter man


Say goodbye to world

You thought you lived in

Take a bow

Play the part

Of a lonely, lonely heart

Say goodbye to the world

You thought you lived in

Say goodbye to the world

You thought you lived in

Say goodbye to the world

You thought you lived in

Say goodbye to the world

You thought you lived in

Say goodbye to the world

You thought you lived in

To the world you thought you lived in

In any other world

you could tell the difference

Gymnopedia No 1

LA LOI HADOPI (SUITE)

Stop !

Eh, oui, ça continue. Le gouvernement persiste et signe dans son projet imbécile de loi "Création et Internet". Si vous voulez en savoir plus, voici un excellent article repris de Numerama par Baz'Art sur le blog mardi, mars 31, 2009

Message original sur NUMERAMA

La loi Hadopi, rebaptisée "Loi Création et Internet", prévoit de mettre en place une Haute Autorité chargée d'avertir d'abord et de sanctionner ensuite les internautes qui ne respecteraient pas les droits d'auteur sur Internet. Selon un sondage réalisé récemment par l'industrie, 74 % des Français seraient favorables à ce système de riposte graduée plutôt qu'à la loi actuelle. Numerama liste 10 raisons non exhaustives pour lesquelles il est impératif de rejeter la loi Hadopi. Piratez-les sur votre blog, sur les forums et dans vos mails !

1. Elle ne vise pas les pirates !

La loi ne sanctionne pas le fait de télécharger ou de mettre à disposition sans autorisation des oeuvres protégées par le droit d'auteur. Elle crée en fait un nouveau délit, le "fait, pour la personne titulaire d'un accès à des services de communication au public en ligne (un accès à Internet, ndlr), de ne pas veiller, de manière répétée, à ce que cet accès ne fasse pas l'objet d'une utilisation à des fins de reproduction, de représentation, de mise à disposition ou de communication au public d'oeuvres ou d'objets protégés par un droit d'auteur ou par un droit voisin sans l'autorisation des titulaires de droits lorsqu'elle est requise". Or pour vérifier que l'abonné n'a pas "veillé" à ce que son accès ne soit pas utilisé pour pirater, la Haute Autorité ne pourra s'en remettre qu'à une seule présomption : le fait que l'accès a été en fait utilisé pour pirater. Peu importe que ça soit par l'abonné lui-même ou par ses enfants, son ex-compagne ou un voisin de passage. La loi crée donc une responsabilité du fait d'autrui qui serait une première dans le système juridique français. L'article 1384 du code civil prévoit bien la responsabilité du fait d'autrui, mais uniquement dans des cas où le tiers coupable est jugé incapable (les mineurs par exemple), ou est placé dans une situation de subordination par rapport à son responsable.

2. Elle crée une présomption irréfragable de culpabilité

La loi impose aux abonnés à Internet de protéger leur accès à Internet, par exemple en utilisant les moyens de filtrage proposés par leurs FAI, et dont la liste sera communiquée par la Haute Autorité. Mais comment un abonné qui a mis ces moyens de filtrage en place pourra-t-il prouver sa bonne foi s'il est accusé du contraire ? Comment prouver qu'à une heure donnée, un jour donné, le mécanisme de filtrage était bien activé sur l'ordinateur de l'accusé ? Ca n'est plus la présomption d'innocence qui préside, mais une présomption de culpabilité qui ne pourra en aucun cas être renversée. La loi Hadopi bafoue les droits de la défense en feignant d'ignorer que ces droits, dans les faits, ne pourront jamais être exercés.

3. Elle est déjà obsolète.

Puisqu'il n'est techniquement possible que de trouver l'adresse IP de ceux qui partagent les oeuvres et non de ceux qui les téléchargent depuis des serveurs distants, le projet de loi Hadopi ne vise de fait que le P2P (Pear to Pear) dans son dispositif. Or aujourd'hui le piratage se produit au moins autant sur les serveurs de newsgroups et les sites de téléchargements et de stockage comme RapidShare, dont les utilisateurs sont mis à l'abri de toute procédure. De plus, les nouvelles générations de réseaux P2P sont conçues de façon à masquer l'adresse IP des utilisateurs qui partagent des fichiers, ou à ne pas pouvoir associer de façon certaine une adresse IP à un contenu partagé. Sachant qu'il est toujours politiquement beaucoup plus facile de créer une Autorité administrative que d'en démanteler une, est-il utile d'aggraver la charge publique par une énième Haute Autorité qui sera très rapidement incapable de travailler, ou de façon tellement anecdotique que son efficacité sera nulle ?

4. Elle interdit même le P2P légal.

Il n'existe et ne peut exister aucune base de données des oeuvres protégées par les droits d'auteurs. Donc le père de famille qui veut sécuriser son accès à Internet conformément aux obligations disposées par la loi Hadopi devra bloquer l'ensemble du P2P sur sa ligne, car aucun filtre ne pourra bloquer uniquement les téléchargements et uploads d'oeuvres protégées. De fait, c'est donc l'ensemble du P2P légal qui est mis au banc par le projet de loi. Il y a fort à parier qu'en plus, les FAI qui devront communiquer une liste d'outils de filtrages "efficaces" proposeront des outils qui bloquent automatiquement tous les logiciels d'échange comme eMule, BitTorrent et consorts.

5. Elle nécessite un fichage contraire à la jurisprudence de la CNIL.

Pour mettre en oeuvre la riposte graduée, la Haute Autorité devra connaître l'historique des éventuels messages d'avertissement envoyés auparavant aux abonnés. Elle doit donc conserver les données d'infraction pendant une période longue. Si l'abonné est sanctionné par la suspension de son abonnement à Internet, son nom doit être inscrit pendant un an dans un registre communiqué aux fournisseurs d'accès à Internet, qui ont l'obligation de le consulter avant toute ouverture d'accès. Si le nom du client y figure, l'abonné ne peut pas s'inscrire. Or par le passé, la CNIL n'a autorisé ce type de fichage qu'à la condition expresse que le nom de la personne soit retiré dès lorsque le dommage qu'il a causé est réparé (un remboursement d'impayé pour être retiré du fichage de la Banque de France, par exemple). Or ici, le fichage reste actif pendant un an, sans que l'abonné n'ait la possibilité de mettre fin au dommage qu'il a causé par sa négligence. On notera aussi que la conservation des données qu'implique la mise en oeuvre de la riposte graduée est équivalente à celle imposée aux FAI pour les besoins de la lutte contre le terrorisme. De quoi se poser des questions sur la proportionnalité du mécanisme au but poursuivi.

6. Elle crée une justice à deux vitesses, selon que vous serez puissant ou misérable.
La Haute Autorité chargée de mettre en oeuvre la riposte graduée avertira et sanctionnera les internautes qui ont partagé illégalement des oeuvres protégées par le droit d'auteur. Mais quelles oeuvres ? Elle n'agira que sur la base de relevés effectués par les ayant droits eux-mêmes, c'est-à-dire par ceux qui ont la puissance financière pour effectuer un contrôle et un relevé des adresses IP sur Internet pour protéger leurs oeuvres. En clair, les majors du disque et du cinéma. Les petits labels ou les artistes indépendants seront de fait exclu du mécanisme de défense de leurs droits prévu par la loi Hadopi, quand bien même leurs oeuvres seraient piratées massivement.

7. Elle encourage la politique de l'autruche.

Il suffit de regarder le contenu des accords de l'Elysée pour voir que les industries culturelles estiment qu'elles n'ont pas à améliorer l'attractivité de leurs offres légales tant que la riposte graduée prévue par la loi Hadopi n'est pas effective. C'est-à-dire, au mieux, pas avant le premier trimestre 2009. Et encore, en fait, bien après, puisque l'accord prévoit un délai d'un an à compter de la mise en oeuvre effective de la riposte graduée. Au moins si la loi Hadopi était rejetée, les industries culturelles se décideraient peut-être enfin à se donner un grand coup de pied dans le derrière pour proposer aux consommateurs ce qu'ils attendent. C'est la base de tout commerce.

8. Elle a été jugée contraire aux droits de l'Homme par le Parlement Européen

Comment, alors qu'elle sera présidente de l'Union Européenne, la France peut-elle ignorer une sanction aussi lourde du Parlement européen ? Le 10 avril 2008, les eurodéputés ont voté une résolution qui "invite la Commission et les États membres à éviter de prendre des mesures qui entrent en contradiction avec les libertés civiques et les droits de l'homme et avec les principes de proportionnalité, d'efficacité et de dissuasion, telles que l'interruption de l'accès à l'Internet."

9. Elle ne sera pas plus efficace que la loi DADVSI votée il y a trois ans.

Nulle part au monde les tentatives de dissuasion et de répression n'ont fait baisser le nombre de contenus piratés et surtout n'ont fait grimper le nombre de CD et DVD vendus. Dix ans après l'arrivée de Napster, il est peut-être temps de changer enfin de stratégie.

10. Elle coûtera extrêmement cher à mettre en oeuvre pour l'Etat

Lors des Assises du numérique, le président de l'Autorité de Régulation des Mesures Techniques et probable futur président de l'Hadopi s'est dit prêt à mettre en place "un processus de traitement automatisé permettant l’envoi de 10 000 messages d’avertissements par jour". 10.000 messages par jours, ce sont 3,65 millions de messages par an. Pour les envoyer, il faut connaître l'adresse IP de l'abonné, et demander l'adresse e-mail correspondante au FAI. L'arrêté du 22 août 2006 pris en application de l’article R. 213-1 du code de procédure pénale prévoit que l'identification d’un abonné ADSL et de son fournisseur d’accès internet donne lieu à une indemnité forfaitaire de 8,50 euro par IP. Soit un coût global de 31 millions d'euros par an, auquel doivent s'ajouter les frais postaux d'envois de lettres en recommandé exigées au minimum lors du deuxième avertissement, les frais de relevés des infractions, les frais de conservation des données, et les frais de fonctionnement administratifs de la Haute Autorité. Pour que l'Hadopi ne creuse pas le déficit budgétaire de l'Etat, elle devra donc générer en retour au moins 31 millions d'euros de recettes fiscales chaque année par l'augmentation supposée des ventes sur les plateformes légales. Rapide calcul. Un MP3 vendu 0,99 euros sur Internet rapporte à l'Etat 16 centimes d'euros de TVA. Pour aller à l'équilibre, il faudrait que les Français achètent environ 194 millions de titres par an en plus de ceux qu'ils achètent déjà - ce qui suppose au passage qu'ils n'achètent pas sur iTunes, où la TVA bénéficie au Luxembourg. A titre de comparaison, les ventes de musique sur Internet en France au premier trimestre 2008 ont rapporté à l'industrie moins de 7 millions d'euros HT. On veut bien croire en faisant un effort à une augmentation des ventes consécutive à l'adoption de la loi Hadopi, mais à ce point ?

Guillaume Champeau sur Numerama
Publié par Baz'Art à 12:24:00 sur http://worldtours.blogspot.com/

GENEVIEVE COMTE-LASTIOLAS EXPOSE A PIGNAN


Cette année Geneviève participe, à côté de peintres de renommée, au SALON AMETHYSTE du vendredi 15 au dimanche 17 mai 2009 - caves du château du comte de Turenne à Pignan (Hérault). Ouverture Vendredi 15 de 10h à 12h et de 15h à 19h - Samedi et Dimanche non stop de 10h à 19h. L'association Art'titude couleurs organise un salon d'exposition d'artistes peintre et sculpteur de grande renommée qui offrent leur talent pour l'école Améthyste, enfants autistes et handicapés de Pignan, située à l'abbaye de Vignogoul. Champieux, D. Lassalvy, P. Woiry, R. Morin, R. Heins, M. Rayeroux, R. Pujol, de Rosso, C. Roland, P. Diez, M. Cairel, R. Iovino,de Puységur, P. Esmenjaud( mobilier contemporain et sculpture), G. Zanca, G. Lastiolas Comte,V. Cetayre, Ouverture du salon Améthyste vendredi 10h à 12 et 15 h à 19 heures Samedi et dimanche non stop - Entrée libre

dimanche 3 mai 2009

FILM : "CHERI" DE STEPHEN FREARS

Samedi, j'ai vu "Chéri" de Stephen FREARS au Navire, en VOST. Ce film est une adaptation du roman de Colette, avec Michelle PFEIFFER et Rupert FRIEND dans le rôle de Chéri. Magnifique à tout point de vue : jeu des acteurs, tout en retenue (superbe Michelle Pfeiffer jouant le rôle de Léa, une courtisane "retirée des affaires" qui tombe éperdument amoureuse du fils de 19 ans de son "amie" et concurrente). Je ne connaissais pas Rupert Friend, un jeune acteur anglais de 28 ans qui joue à la perfection le rôle de Chéri. Les décors, les costumes, l'image, la musique, sont superbes et évoquent les tableaux impressionnistes (une très belle scène parmi des centaines d'autres où Léa (Michelle Pfeiffer) est seule sur la terrasse du Grand Hôtel de Biarritz d'où elle contemple la baie.

Très belle prestation de garce aussi pour Kathy Bates, qui joue le rôle de Madame Peloux, la mère de Chéri. Elle est parfaite en horrible mégère, vulgaire et vénale. Je l'avais aussi beaucoup appréciée dans "Les noces rebelles".

J'avais vu - et aimé - "The Queen", un précédent film de Stephen Frears relatant les réactions de la reine d'Angleterre et de la famille royale lorsqu'ils apprennent l'accident mortel de la princesse Diana sous le pont de l'Alma. Etonnant de justesse (à telle enseigne qu'on se demande si le réalisateur ne s'est pas subrepticement glissé dans la chambre à coucher et le salon de la reine à Balmoral). Il faut dire que le film repose aussi sur les épaules d'une très grande actrice anglaise Helen MIRREN qui joue une reine Elisabeth plus vraie que nature (ce qui lui a valu l'Oscar 2006 de la meilleure actrice, amplement mérité).

BIENTÔT, ILS CONTRÔLERONT NOS RÊVES !

Ils pourraient bien, un jour, contrôler nos rêves...
"Pour ceux qui ont vu et revu le magicien d'Oz. Cette image est réalisée par un artiste de rue nommé Banksy et je la trouve très parlante et révélatrice... Coup de coeur, c'est mon fond d'écran!"

Publié par Eva (lundi, avril 13, 2009) sur http://worldtours.blogspot.com/